Chimère chapitre 1 : Une mystérieuse énergie.

    Partagez

    Cassyfantasya
    Admin

    Messages : 111
    Date d'inscription : 10/04/2014

    Chimère chapitre 1 : Une mystérieuse énergie.

    Message par Cassyfantasya le Lun 26 Oct - 21:26

    L’Ostlancia : Un nom donné pour l’un des quatre océans du monde d’Ancia. Les mortelles redoutaient cette vaste étendue d’eau de la même manière qu’un enfant appréhendait d’avoir des monstres dans sa chambre avant de se coucher. L’origine de cette crainte venait du passé. Des histoires immortalisées par des navigateurs depuis des générations, attisant la peur dans leur cœur. Beaucoup de personnes l'empruntaient à bord des véhicules marins la boule au ventre, mais sa beauté les rassurait. Elle abritait un phénomène avide de mystère à cause de ces caprices imprévisibles. Même, la technologie de pointe se montrait inutile. Mais les réponses aux questions se fructifiaient qu’après des décennies d’études grâce au courage et au volontariat des chercheurs. Ils auraient découvert une éternelle opposition générée par deux flux. L’un venait du sud aux températures élevées de l’Arthancia, tandis que l’autre ramenait la fraicheur du nord de l’Orthancia. Cette hypothèse n’était que scientifique, car de l’autre côté, sur les terres extérieures se cachait une tout autre dimension. Un savoir et une culture tout à fait différente. Cette puissance jugée impressionnante aux yeux des mortelles du continent ne serait qu’une intervention divine. Une entité qui déclencherait volontairement de fortes vagues dans l’unique but de protéger ce peuple semis-mortelle, que l’on nommait Efles. Et tan que ceux du continent avaient encore l’esprit provocateur et conquérant, sa traversée leur avait été strictement interdite. Ceux qui osaient défier son autorité en subissaient les conséquences. Sur le coup de sa colère, elle avait fait périr de nombreux navires, et malheureusement arrachés de leurs familles, des morts comptaient en conséquence. Tant d’innocentes âmes s’étaient perdues dans ses abysses. Condamnées à y errer pour l’éternité pour une quête qui n’était pas forcément la leur. Parce qu’ils étaient influencés, hameçonnés par l’ambition et la curiosité. Au lendemain, des jours voir des années futures, des promeneurs retrouvait quelquefois des carcasses échouées sur le littoral, et les dégâts observés par ces derniers, témoignaient une sauvagerie sans égale. Rares étaient ceux qu’elle décidait d’épargner.

      La date/heure actuelle est Dim 19 Aoû - 17:27