Partie 9.2

    Partagez

    Cassyfantasya
    Admin

    Messages : 111
    Date d'inscription : 10/04/2014

    Partie 9.2

    Message par Cassyfantasya le Lun 14 Avr - 10:58

    — Tiens bon Ashélia, Amélia et Freïhr sont partis récolter des ingrédients afin de te préparer un élixir. Ils n'en auront pas pour très longtemps, dit-elle pour la rassurer, et une fois qu'Amélia te l'aura appliqué sur tes blessures, tu te sentiras mieux. Du moins, je l'espère.
    — Ça va aller Dannah, dit Hélène pour la réconforter, tant que son médaillon brillera il y aura toujours de l'espoir.
    — Oui, c'est vrai, j'ai foi en la magie chimérique.
    — Je préfère ça.
    — Où vas-tu Hélène, dit-elle en la voyant légèrement s'éloigner ?
    — Je vais faire un tour de reconnaissance afin d'assurer nos arrières. Puis un peu d'exercice ne me fera pas de mal.
    — Sois prudente Hélène, dit-elle sans la retenir, et ne t'aventure pas trop loin, nos ennemis peuvent être n'importe où.
    — D'accord, je le serai, dit-elle avant de s'éloigner pour de bon.
    Cela faisait quelques minutes que Dannah était seule avec sa sœur, mais pour elle ce temps lui paraissait très long. Surprise par un bruit venant d'un buisson, Dannah pensa que c'était juste un animal qui était de passage, ou bien Amélia et Freïhr qui était de retour, ou encore, Hélène qui voulait lui faire une farce. Elle se leva et s'approcha du buisson, et elle n'avait même pas eu le temps de se retourner qu'une main empoigna ses cheveux basculant sa tête légèrement en arrière et de l'autre main l'agresseur tenait lame tranchante acérant sa gorge. Comme part réflexe elle commença à dégainer son arme.
    — N'y pensez même pas, dit l'agresseur qui semblait être une femme à sa voix. Vous seriez déjà morte avant que vous l'ayez sorti de son fourreau, lui prévint-elle en lui acérant plus fort sa lame contre sa gorge
    — Bien, dit Dannah lâchant le pommeau de son arme sous la pression, que me voulez-vous ? Vous allez me tuer ?
    — J'ai quelques informations à tirer de vous avant.
    — Quelles sortes d'information, je suis qu'une humble et simple voyageuse, je n'ai rien à vous apporter. Et cette jeune fille que vous voyez allongé là-bas au pied de cet arbre c'est ma sœur, nous avons eu des soucis pendant notre voyage, et j'attends simplement mes compagnons qui sont partis récolter des ingrédients enfin de lui préparer un élixir qui pourrait lui sauver la vie.
    — Une simple voyageuse, dit-elle d'un léger rire, vraiment. Habillé dans une tenue d'arme. Vous êtes bien armée pour être qu'une simple voyageuse. Comment pourrai-je vous croire ?
    — Parce que c'est la vérité, lui rétorqua-t-elle d'un ton calme.
    — Quel genre de souci avez-vous eu ?
    — Je ne peux vous répondre, car je ne sais pas qui vous êtes, et en quoi cela vous regarde.
    — Des soldats en armure noirs rodent dans cette forêt. Seraient-ils à votre poursuite ?
    — C'est possible.
    — Qu'est-ce qui brille sous les vêtements de votre sœur ?
    — Un médaillon, comme celui que je porte autour de mon cou.
    — On dirait un médaillon d'invocateur.
    — Oui s'en est un.
    — Pardonnez-moi, dit-elle en lâchant prise, je vous ai pris pour des espions au service du Démon, ils sont partout en ce moment, et sous plusieurs formes d'être vivant.
    — Ce n'est rien, pardonna-t-elle.
    — Allons voir votre jeune sœur, je vais jeter un œil sur ces blessures.
    Elles s'approchèrent de la jeune fille.
    — Mais c'est Ashélia, dit-elle la femme inconnue en s'agenouillant, alors, si tu es sa grande sœur tu dois être Dannah.
    — Oui, dit-elle d'un ton hésitant, et qui êtes-vous, je vous connais ?
    La femme inconnue eut un blocage. Elle ne savait pas dans quel sens où commencer après ce qu'il s'était passé.
    — Pour faire court, je suis Sylvania fille du roi Richard et de la reine Nairwen, dit-elle en lui montrant un pendentif royal.
    — À en croire de ce que vous me dites, on serait de la même famille, et nous ne connaissions même pas.
    — À vrai dire...  Tu as grandi Dannah. Et n'oublie pas que tu as longtemps vécu sous l'ordre de ta grand-tante Ivie. Et que tu n'avais pas le droit de quitter le royaume, ni de recevoir de visite.
    — Oui, c'est juste. Elle était vraiment de rigueur, mais cela avait valu la peine. Je ne regrette pas d'avoir reçu son enseignement.
    — Soit. Je tiens encore à m'excuser pour ce qu'il s'était passé.
    — Ne t'en fais pas c'est déjà oublié. Et ta présence est la bienvenue.
    — Que s'est-il passé, dit-elle en analysant les blessures d'Ashélia ? Qui vous pourchasse ? Et pour quelles raisons ?
    — C'est une longue histoire. Pour te la résumer, nous sommes en danger. Comme tu as pu le voir, des cavaliers en armure noirs nous recherchent. Nous avons fui depuis Saint-Poladeléa. Ma mère, est partie avec Ulfrich et Cassandra allant se réfugier à la forteresse d'Eimdwekée. Et pour nous, Aurore nous a confié une mission. Une mission de haute importance, qui pour le moment doit rester secrète, et nous avons seulement l'instruction de nous rendre à Laenaya. Pour accompagner, Ashélia, Aurore, a désigné par défaut Hélène, Amélia, et moi, et sur notre chemin nous avons fait la connaissance de Freïhr, qui a gentiment proposé sa sécurité.
    — Freïhr serait avec vous actuellement.
    — Oui, il est avec Amélia, il l'accompagne. Elle s'est chargée d'aller récolter ces ingrédients en question afin de lui préparer un élixir, ils ne devraient pas tarder à revenir.

      La date/heure actuelle est Dim 19 Aoû - 17:27