Partie 16.1 maquette

    Partagez

    Cassyfantasya
    Admin

    Messages : 111
    Date d'inscription : 10/04/2014

    Partie 16.1 maquette

    Message par Cassyfantasya le Mar 15 Avr - 9:12

    Partit de Lahénaya depuis les premières lueurs du jour Aurore et la compagnie menèrent leur début de leur aventure dans la joie et la bonne humeur. Le temps s'annonçait estival. Parcourant de petits villages en petit village et traversant les prairies la chaîne de montagnes de Frima se rapprochait. Dès l'instant où ils s'enfoncèrent dans ce lieu, l'enchanteresse ressentait une étrange atmosphère, des choses peu habituelles comme des murmures, la roche qui semblait être menaçante, et le changement progressif du temps. Peut-être que ce n'était une impression et que son esprit lui jouait des tours, mais en l'ayant bien acheminé, ils ne pouvaient plus faire marche arrière, donc ils étaient condamnés à franchir cette étape d'un bout à l'autre avec une méfiance mise à rude épreuve. Commençant à franchir des endroits accidentés, Ashélia qui avait perdu l'équilibre c'était éraflé sa main droite qui lui avait servi pour se rattraper. Sitôt relevé par Hélène, elle continua son chemin comme si de rien n'était, hormis qu'elle sentait des picotements. La pierre se montrait tranchante puisqu'ils posaient à peine leurs mains sur ses paroies pour se retenir dans ces endroits exigus. Après quelques heures de marche, Freïhr qui ouvrait la marche depuis le début du voyage, avait le sentiment qu'ils tournaient en rond à cause des impressions de déjà vue. A la demande de Freïhr, Sylvania sortit une carte du sac de ce dernier, et chercha leur position, mais rien ne correspondait à celle-ci. Embarrassé, Freïhr la regarda avec elle et en effet elle avait raison, rien n'était en concordance, et à ce moment-là ils eurent un soupçon qu'il se passait des choses bien étranges. Aurore avait dit juste. Désespérée, ils profitèrent de faire une halte afin de se nourrir et de reprendre leur esprit. Ashélia qui s’était posée assise sur une pierre auprès d'Hélène observait Aurore, le leader du groupe. L'enchanteresse marchait en va viens, et montrait une allure à la fois réfléchit et soucieuse. C'était bien la première fois qu'elle la voyait ainsi. Quand soudain, Ashélia aperçut une mignonne petite boule de poile grise, blanche avec des traits noirs aux yeux bleus, on aurait dit un écureuil. Il ne semblait pas être effrayé lorsqu'elle s’était approchée de lui. Il avait l'air de se plaire en la compagnie d'Ashélia qui l'avait mis en confiance. Quant à elle, trop naïve, la méfiance n'était pas de son ressort sur ce coup. Il aurait pu passer quelque chose de grave, car ils ne savent rien sur cet animal. Aurore apprêtant son oreille sur la voix d'Ashélia, avait posé son regard sur elle, et lorsque qu'elle vit l'animal dans ses bras, elle courut vers elle comme si qu'un danger l'affectait, puisqu'avec ensemble des évènements qui  c'était passé, il valait mieux de se méfier de tout à présent. Nul ne sait à quel genre de maléfice s'y attendre. A la demande d'Aurore, Ashélia posa la créature par terre afin qu'elle vienne à elle. Encourager par Ashélia la créature alla timidement à la rencontre d'Aurore. Aurore s'était accroupi et posa une main sur la tête de la créature, et à l'aide de sa magie elle entra dans son esprit visionnant ses pensées. Elle s'aperçut que cet animal n'avais rien de maléfique, qu'il était là simplement par hasard, un hasard qui faisait bien les choses, car Aurore eut une idée derrière la tête. Elle avait demandé à la créature si elle pouvait les aider à retrouver leur chemin. La créature semblait les comprendre, car de manière d'un chien foufou, il leur indiquait leur direction, et ayant jeté un coup d'œil sur la carte il leur montrait leur direction à suivre. Aurore, l'avait remercié, et mis la petite troupe en route. A leur éloignement, la créature n'avait pas bougé. Ashélia qui avait tourné son regard vers elle, observait ses traits tristes. Ashélia avais pitié de la créature, elle aussi elle eut ce chagrin, alors stoppa la marche et se tourna vers elle, elle s'accroupi et tant les bras pour la recevoir. La créature pleine de joie courue vers sa nouvelle amie. Grimpant sur le bras droit d'Ashélia, elle se posa sur son épaule. Ashélia reprit la marche avec ses compagnons. Elle l'avait surnommé petit-guide. Tout se passait bien depuis l'apparition de la petite créature qui leur servait de guide. Ils avancèrent encore et encore découvrant un lieu à la fois sensationnel et étrange. Pourtant habitué des lieux, Aurore s’était posé beaucoup de questions, car elle n'avait encore jamais vu un tel phénomène où le terrain semblait se modifier ou encore le sentiment d'être perdu, enfin bref elle resta inquiète pour la suite de leur aventure. Un autre phénomène s'abattait sur eux à présent. Le ciel qui était à peine flamboyant se noircissait. Le petit guide qui avait humé l'air, sentit quelque chose qui se préparait, et par conséquent, il s'était réfugié sous les vêtements d'Ashélia. Une espèce de brume sortait du sol. Le vent devenait de plus en plus fort, et froid. Des éclairs commençaient à apparaître, et plus le tonnerre s'approchait, la pluie qui était seulement de faibles gouttes d'eau, devenait de plus en plus intense. Ils étaient confrontés à une tempête. Il n'y a plus de doute, le raisonnement d'Aurore avait tranché. Une force démoniaque s'abattait sur eux, et ne connaissant pas son origine, elle se trouvait désarmée. Ils poursuivirent leur route avec courage et acharnement. Leur marche devenait de plus en plus difficile. Leur vêtement s'alourdissait. Ils piétinaient dans la boue avec des risques de glissade. La montagne subissait des éboulements de terrain puisque la pluie la frappait fort. Aurore, et son élève tentaient d'utiliser leur magie pour se protéger avec une aura de bouclier, mais c'était sans succès à cause des caprices de la montagne et du temps déchaîné. Ashélia qui n'était jamais sorti du domaine familial, et qui n'avait jamais connu la difficulté endurait un enfer. Toute crasseuse, blessée, et épuisée, elle était sur le bord des larmes. Heureusement qu'Hélène était auprès d'elle pour la soutenir et lui remonté le morale, mais cela n'avait qu'effet qu'un temps, car jusqu'à la limite de l'évanouissement, une voix interne commençait à se révéler. Son médaillon, commençait lui offrir une certaine protection, de la même manière qu'il c'était manifesté à l'auberge, mais il s'était vite estompé, puisque Sylvania grâce à ses sens d'elfe perçut miraculeusement une fente assez large dans la paroi de la montagne, et qu'ils pouvaient enfin s'abriter et se reposer en attendant que le temps s'apaise. Prenant la direction pointée du doigt par Sylvania,  ils effectuèrent tant bien que mal les dernières enjambées pour y arriver.

      La date/heure actuelle est Jeu 19 Juil - 1:32