Partie 16.2 maquette

    Partagez

    Cassyfantasya
    Admin

    Messages : 111
    Date d'inscription : 10/04/2014

    Partie 16.2 maquette

    Message par Cassyfantasya le Mar 15 Avr - 9:15

    Aurore illumina le sombre abri avec sa magie. Ils étaient fascinés par cet endroit. Des motifs décoraient les murs, et des cristaux y était incrusté, et de leur scintillement les mettait en valeur.  Ils étaient tellement épuisés qu'ils n'y apportaient aucune attention profonde pour le moment. Freïhr alla trouver de quoi faire un feu. Mais l'endroit était si sombre que c'était sans espoir. Hélène, la jeune enchanteresse eut la gentillesse de le suivre afin d'éclairer son passage en utilisant sa magie, cela avait permis à Freïhr de trouver quelques morceaux de racine d'arbre à brûler, et entre temps ils firent une incroyable découverte. Pourtant, c'était un cul-de-sac à première vue, mais le mur était tellement étrange à leurs yeux que Freïhr avait porté toute son attention dessus. Mettant les racines de côté, il scruta le mur dans les moindres détails. Il le toucha, et il le frappa à petit coup de poing en tendant précieusement l'oreille, afin de voir s'il entendait des bruits différents. Il soupçonnait qu'il avait un passage derrière. Quant à Hélène, elle portait son attention sur les inscriptions et les dessins qui ornaient la roche, et demanda à Freïhr ce que cela signifiait. Il disait que c'était une langue ancestrale de l'origine des titans, mais il n’en savait pas plus, mais il était persuadé qui y a un passage derrière, et il pense qu'en montrant à Aurore son énigme sera résolue. Hélène eut une mauvaise impression, car si cet endroit avait été fermé c'était qu'il avait une raison. Après s'il voulait continuer leur chemin, il n'avait pas le choix, car cette chose qui semble être une porte serait leur seule issue de secours, puisque le temps n'avait pas l'air de se calmer. Reprenant son tas de racines, Freïhr suivi de près par Hélène retourna sur le point de halte afin de retrouver ses compagnons. Il les dispose de manière à faire le feu, et c'était Hélène qui l'alluma d'un sort. Freïhr les convia à s'assoir auprès du feu afin de se réchauffer et se sécher. Puis ils abordaient une discussion. Tout le monde c'était endormi sauf Freïhr et Aurore qui parlait de sa découverte un peu plus loin. Il l'avait même emmené sur place pour lui montrer. Aurore était à la fois inquiète et séduit par le mur qui était empli de mystère. Elle posa la main sur le mur afin de briser son secret. Aurore ferma les yeux et se concentra. Elle vit ce qu'il y avait derrière, et effectivement s'était un passage, mais elle en voulait s'avoir davantage. Alors, elle remonta très loin dans le temps, et visionna son origine. A la base c'était un passage qui avait conçu pour relier les deux terres, afin de raccourcir le chemin. Après tant découvert d'élément précieux pendant sa conception, l'avidité des elfes en avait fait une mine, ils creusèrent tellement que leur soif s'agrandissait, et avait réveillé une guerre. Ils commençaient à se battre entre eux, ce qui avait réveillé la colère d'Ancia. Et par conséquent, elle les avait tous expulsés de cet endroit en invoquant de terribles créatures pour les faire fuir. Elle était furieuse, mais pas au point de vouloir les tuer. Pour les punir, elle ferma tous les accès de la mine en y enfermant ces créatures, afin que personne n'y revienne. Ces dessins et ces écritures faits de son souffle, furent dorénavant une mise en garde. Pourtant, les elfes minaient encore de ces jours, mais depuis cette leçon ils se tiennent tranquilles, et en craignant la colère d'Ancia, ils avaient acquis la sagesse. L'extraction des minerais de la montagne de Frima leur fut désormais interdite. Aurore n'aurait jamais cru que les elfes s'étaient comportés ainsi. Ce qui l'avait choqué, et se trouve désormais bloqué devant une porte qui serait leur seule échappatoire. Elle était très confuse, dehors ils étaient abasourdis par le temps, et à cet instant ils furent confrontés à un obstacle de taille où se trouve peut-être encore l'une de ces créatures. Aurore faisait des vas et viens devant la porte, et médita un moment afin de trouver une solution. Freïhr raisonna Aurore d'aller retourner auprès des filles afin de passer la nuit. Aurore acquiesça et le suivit. Au lendemain, Freïhr eut un léger sursaut, car il n'avait pas vu Aurore au réveil, et tout de suite il pensait au passage condamné. En effet, il l'avait trouvé à cet endroit, elle cherchait à percer ce mystère. Freïhr disait que cela ne servait à rien de persévérer, et qu'il valait mieux de repousser le chemin par la surface de la montagne. Le temps semblait se calmer dehors, mais les choses furent si imprévisibles qu'elle préférait de passer par le tunnel qui a été autrefois conçu à cet effet. Freïhr n'avait pas su la convaincre. Entêtée, elle persévéra essayant par tous les moyens de briser le charme. Elle avait incanté plusieurs sorts, mais c'était sans suite. Sylvania suivi des trois jeunes filles demanda ce que faisait Aurore, et Freïhr lui avait répondu en lui expliquant la situation. Du début lors de sa récolte des racines avec Hélène, quand il avait découvert ceci, et l'ayant montré à Aurore, ils se trouvent ainsi coincés devant ce mur qui semblerait être une porte, car la brillante enchanteresse fut entêtée. Freïhr avait touché sa curiosité, et du coup sylvania poursuivit le sujet de conversation qui tournait autour de cette porte.  Freïhr fut désespéré, car malgré sa mise en garde, elle s'y était intéressée, et s'était avancé auprès d'Aurore, afin de vouloir l'aider à résoudre l'énigme. Les premières choses qui lui tapaient à l'œil étaient les gravures et les écritures, et que l'endroit était en cul de sac. Elle avait regardé autour d'elle, afin de voir s'il y avait un quelconque levier ou interrupteur, et malgré ses sens sur développés, elle n'avait rien trouvé. Ashélia envoûté par les écritures s'était avancé. Son regard était fixe. Elle essayait de les traduire en sa langue, mais elle ne comprenait rien, donc elle avait demandé à Aurore de les prononcer et à les traduire en langue commune humaine afin d'en  comprendre le sens. Aurore avait souligné que c'était de la langue des dieux, ce qui avait fasciné Ashélia. De son fond intérieur elle parlait en honneur d'Ancia. Son médaillon chimérique c'était mis à scintiller, et Ancia lui fut apparu dans ses pensé, et discutèrent. Ashélia fut désormais en moment de transe, elle n'était plus elle-même ce qui inquiétait ses compagnons. Ashélia avait demandé à la valkyrie de ré ouvrir le passage, sur le coup Ancia n'avait pas voulu, rien que sur le fait qu'elle y avait enfermé de dangereuses créatures, mais elle avait céder parsqu'Ashélia était une invocatrice, une élue. Toutefois après lui avoir donné la réponse de l'énigme, elle lui avait mis en garde envers les créatures qui avait servi de faire fuir les gens. Ashélia qui était à son écoute mémorisa ses précieux conseils. D'une manière dansante Ashélia, lança une incantation contre la porte. Ashélia répéta les mot du versé après Ancia et quelque temps plus tard celas créa un phénomène. En premier lieu, les écritures sur le mur brillaient de mille feux, puis un séisme et des éboulements de pierre avaient été provoqués. Tout le monde avait eu le réflexe de prend son appuie pour ne pas tomber, ou bien de se mettre à couvert, comme s'avait été le cas pour Amélia qui avait fait une peur bleue à ses compagnons, car elle n'avait pas répondu sur le moment. Elle était seulement cachée dans un coin de la caverne. Sur le coup vu le regard avait pris Aurore, Ashélia avait failli de se faire gronder, car elle les avait mis en danger, mais qui n'était plus là, se qui l'avait sauvé de la fureur d'Aurore. Une fois que la poussière s'était estompée, ils avaient remarqué la porte n'existait plus et le passage qui était autrefois condamné fut désormais libéré, mais ils ne furent pas au bout de leur surprise.

      La date/heure actuelle est Jeu 19 Juil - 1:36