Partie 1.4

    Partagez

    Admin
    Admin

    Messages : 17
    Date d'inscription : 06/04/2014

    Partie 1.4

    Message par Admin le Mar 8 Avr - 17:54

    Ashélia n'était pas très au courant, c'était une grosse surprise. Elle ne s'attendait pas à une fête aussi grandiose. Arrivée sur place, elle était sans voix, même émue. Avant d'ouvrir les festivités, Anne adressa un petit discourt à sa fille pour l'honneur de son dix-huitième anniversaire, et le conclu en remerciant les gens participant, et remercia fortement pour leur travail qui avait été fourni. La foule qui se présentait devant elle l'applaudissait, l'acclamant de joie, puis se dispersa dans tous les sens, c'était au libre choix. S'installant autour du banquet, chacun mangeait, et buvait, tout en profitant des animations. De la musique, des chansons, des danses, des contes d'histoires, et des jeux, qui se trouvaient un peu partout. Et pour couronner le tout, du haut d'une estrade, il eut une mise en scène de musique orchestrale pour accompagner le feu d'artifice. Anne regardait autour d'elle, les gens étaient très heureux, ils étaient emportés dans l'ambiance. Quant au bouquet final, les gens furent excités de joie et des clameurs se faisaient entendre. Et voyant ses filles s'amuser comme des folles, elle était comblée de joie. Mais au fond, sa douleur restait aussi puissante, elle s'intensifiait pour ainsi dire.  Elle ressentait comme un étouffement, comme si elle allait s'évanouir. Son émotion était quelque peu barbare, et  elle en avait les larmes aux yeux. Non pas à cause de la douleur, mais sur le fait de ne pas pouvoir profiter pleinement de cette soirée. C'était comme si que l'on essayait de lui retirer sa joie, et de lui faire cesser d'émettre le moindre sourire. Cassandra, qui était auprès d'elle s'inquiétait de son état. Mais persistante qu'elle est, elle ne divulguait rien. Elle la rassurait de mensonge, comme elle l'a toujours fait.
    — Combien de temps vais-je tenir dans cet état, se dit-elle ? Et de me séparer de cette chose, je ne pouvais pas le faire, de peur de trahir mon secret. Alors la seule chose qu'il me restait à faire, c'était de lutter.
    Son regard se fixa sur sa fille Ashélia, qui montait sur l'estrade où se trouvaient les musiciens de l'orchestre. Celle-ci balaya la foule de son regard, attendant le calme.
    — Pourriez-vous m'accorder un moment de silence, et d'attention s'il vous plaît, intervint Aurore haussant légèrement sa douce voix. Je pense qu'Ashélia n'osait pas de vous interrompre, mais elle attendait un moment de calme pour vous dire quelque chose.
    C'était tellement bien demandé, qu'il n'y avait presque plus de bruit et que tout le monde avait les yeux rivés sur l'intéressée.
    Aurore ne doutait pas une seconde qu'Ashélia avait quelque chose à dire.
    — Vas-y, tu peux désormais parler ma grande, continua t'elle.
    — Merci Aurore. Je vois que les festivités prenaient fin, dit t'elle avec un petit air timide, alors je tenais à faire part de mes sentiments à travers ce petit discours.
    Le silence total fut désormais, afin de laissé la jeune fille s'exprimer.
    — Je n'étais pas très au courant, c'était une grosse surprise, continua t'elle. Je ne m'attendais pas à une fête aussi grandiose. Arrivé sur place, j'étais sans voix, même émue. Je me suis bien amusé et je tiens à vous remercier pour cette soirée qui m'a été offerte. Et je remercie surtout ma mère pour la surprise, et pour l'organisation, et lui dire que je l'aime très fort. Merci à tous, c'était vraiment fabuleux. Et j'espère en garder un très bon souvenir. Je vous embrasse tous. Mais avant de nous quitter, je prolongerai bien la soirée, vous dédicaçant une série de chanson, que j'ai moi-même composée. C'est une passion que j'ai pour la musique, et que je partage avec mes soeurs.
    — Bravo Ashélia !  C'était un beau discours, dit Aurore.
    Tous félicitèrent Ashélia pour son beau discours. Cela avait beaucoup touché sa mère, elle était tout émue de l'arme de joie.
    — C'est là que je vois que ma fille grandit, se dit-elle. Bravo ma fille ! Joli discours, cria t'elle parmi la foule.
    Les applaudissement et les clameurs de joie durèrent, jusqu'au moment où elle prit la place d'un musicien, et qu'elle se mit à jouer les premières notes d'un piano synthétiseur quel ne pris même pas le temps de le régler. Puis, elle commença à chanter. Là, il eut un grand silence tellement que c'était doux, et passionnant. Dannah, suivit des deux adolescente monta sur scène, qui avec sa complicité, Hélène avait secrètement pris sa guitare, et Amélia prit la place d'un musicien qui jouait de la batterie. Quant à elle, elle se dirigea vers sa jeune soeur qui était assise confortablement devant l'instrument.
    — Ashélia, peux tu me dire pourquoi, la vedette de ce soir se trouve à moitié cachée derrière ce piano, au lieu de s'amuser sur le premier plan de la scène avec son public ?
    Ashélia était sans voie.
    — Mais ce n'était pas prévu, je n'ai fait qu'improviser, répliqua t'elle d'un air surpris.
    — Contrairement à moi qui avais tout prévu, dit l'autre.
    — J'en suis sûr qu'Aurore est derrière tout ça.
    — C'est ça d'être en contact avec une enchanteresse, ça peut tout savoir à l'avance. Enfin presque, lui fit remarquer en lâchant un sourire.
    — Quelle surprise, je ne sais plus quoi dire !
    — Allez file, va t'amuser sur scène avec ton public, je te remplace.
    — Merci Dannah. Merci les filles.
    Au signal donner à partir d'Ashélia, elles commencèrent à jouer en harmonie. Bougeant comme une folle sur scène, elle chanta, et le public était émerveillé. Il était emporté par la magie musicale, que les filles pouvaient apporter. A la fin de ces séries de chanson, elles étaient récompensées par un tonnerre d'applaudissements. Puis quelque temps plus tard, la foule commençait, à se réduire. Les gens commençaient à rentrer chez eux, afin d'aller se coucher, tandis que d'autres continuaient à discuter. Et les gens qui faisaient partie de l'organisation, repliaient et rangeaient leurs affaires. Ils commençaient également à remettre le site en état, qu'ils finiront de le faire le lendemain. Il se faisait très tard, et tout le monde était fatigué.

      La date/heure actuelle est Jeu 21 Juin - 23:39