Partie 10.4

    Partagez

    Cassyfantasya
    Admin

    Messages : 111
    Date d'inscription : 10/04/2014

    Partie 10.4

    Message par Cassyfantasya le Lun 14 Avr - 11:20

    Dannah courut vers la demeure afin de rentrer afin de retrouver les autres. Arriver à destination les Soldats qui étaient partis chercher Freïhr qui venait juste de rentrer. Freïhr montait à peine les premières marches, que Sylvania  l'accueilli en lui sautant dans les bras. A la voir, elle était très heureuse. Quant à Aurore, elle marcha dans le jardin les bras croisés dans le dos, d'un air méditant. Elle pensait à la discussion qu'elle avait eue avec Dannah. Puis quelque temps plus tard après avoir été voir Ashélia, elle se rendit à la rencontre de la reine, car elle avait décidé d'agir.
    — Arianwen, dit-elle en trouvant la reine dans la grande salle principale, je souhaite te parler un moment.
    — Oui, Aurore je t'écoute.
    — En priver si possible.
    — Allons dans la salle de conférence on sera tranquille là-bas.
    — D'accord je te suis.
    Aurore suivit la reine, et allèrent dans la salle de conférence qui se trouvait pas loin.
    — Ici ça te plaît Aurore.
    Aurore regarda autour d'elle.
    — C'est parfait.
    — Bien. Alors qu'as-tu à me raconter, cela doit être très important pour que l'on s'isole ainsi.
    — En effet, ce que j'ai à t'annoncer est très important, même très délicats, et d'ailleurs je ne sais même pas comment t'en faire l'annonce.
    La reine fronça ses sourcils d'air air inquiet.
    — Ne te complique pas Aurore, soit cour et direct.
    — D'accord.
    Aurore prit sa respiration et lâche tout.
    — Et bien pour tout te dire, Ashélia porte le médaillon de Dorian.  Et réagissant sous ses ordres, Shaitâne et ses soldats les traquent, car il souhaite bien évidemment le récupérer. Ashélia est en danger, et je me dirige vers toi pour obtenir conseil et protection.
    — C'est une triste nouvelle que tu m'apportes. Pourtant, le médaillon de Dorian est censé de ne plus exister. Comment a-t-il pu atterrir entre les mains d'Ashélia.
    — J'ignore comment elle a pu l'obtenir, mais ne mesurant pas les conséquences, C'est Anne qui l'avait caché son appartenance pendant ces douze années. Et aujourd'hui elle est contrainte de s'en débarrasser, car ce médaillon l'affaiblissait, qui pouvait lui entraîner la mort. Et c'est moi qui est pris la responsabilité de passer le flambeau à Ashélia, son cœur est si pur que le médaillon na pas presque pas d'effet sur elle. Toutefois, elle est en danger.
    — Oui je vois, dit-elle en méditant se frottant le menton.
    La reine tourna en rond d'un air réfléchi.
    — J'imagine que tu as eu des visions récemment. Je me trompe ?
    — Oui, mais cela reste encore flou. Je n'arrive pas à discerner. Comme si qu'il y avait un voile. Donc je me suis dit que c'était sans importance. Toutefois... je suis rentré une fois en contact avec ce médaillon maléfique lorsqu'Anne me l'avait présenté pour la première fois. Il s'avère que ce médaillon dégage une énergie puissante, même hors norme. Si je n'avais pas réagi de sitôt il m'aurait pris possession de moi, ce médaillon réagissait comme un aimant lorsque j'avais légèrement présenté ma main, et avant que j'aie pu m'en débarrasser il m'avait infligé d'horrible vision. Je voyais que les ténèbres avaient pris possession de notre monde et l'aurai mal mené. Et maintenant mes visions sont voilées. Je n'y comprends plus rien.
    — Et tu ne trouves pas ça étrange ?
    — Oui... c'est vrai... je n'y ai pas pensé.
    — Aurore, j'ai eu des visions aussi, et je trouve bizarre qu'elles ont été brouillées. Cela ne m'était jamais arrivé. Et je trouve ça étrange.
    — Attends... pendant que je réfléchis. Ce n'est pas si bizarre que ça, dit Aurore, peut être que la magie maléfique du médaillon y est pour quelque chose. Peut-être sa magie brouille les visions de ceux qui sont bons et justes, les menant à confusion, afin que nous poussions plus anticiper.
    — Ce n'est pas impossible, mais en tous les cas cela représente un mauvais présage. Nous sommes en danger, et nous devons trouver une solution, et protéger Ashélia.
    — Oui n'y a nul doute. Elle a besoin de notre soutien. Devrions-nous pas alerter les autres royaumes, et de demander leur aide.
    — C'est risqué, mais je crois que nous n'avions pas le choix. Nous sommes une alliance, et le sort du monde nous concerne tous. Mais... j'ai peur que cela créer une panique au sein des peuples.
    — Je veux bien prendre la responsabilité de diriger un conseil. Il faudra bien sûr convoquer tous les dirigeants. Et je leur informerai de la situation. Et j'aurai peut-être la solution, mais il me faudra l'avis de tout le monde, car ce n'est pas des décisions que nous devons prendre à la légère.  
    — Tu as raison Aurore. Même si c'est risqué, je sais que tu ne manqueras pas de souplesse. J'ai confiance en toi. Alors si tu souhaites prendre la tête du conseil, je n'en vois pas l'inconvénient. Suis partante, et je t'épaulerai.
    — Grand merci Arianwen.
    — Oh ! Ce n'est rien, puis nous le faisions pour le bien d'Ashélia.
    — Oui... pauvre petite, elle qui n'avait rien demandé.
    — Il commence à se faire tard Aurore. Tu devrais aller te reposer. Je m'occupe de tout. J'écrirai les lettres maintenant, pour les faire livrer le lendemain.
    — Merci Arianwen. On se dit à demain alors.
    — Oui à demain Aurore. Passe une bonne nuit.
    — Toi aussi Arianwen.
    Aurore parti allée se coucher. Quant à la reine elle s'installa assis devant son bureau, la plume en main et commença à rédiger des lettres qu'elle fera livrer par ses messagers le lendemain. Elle en écrit une pour tous les royaumes, sauf pour celui d'Han-Ashara, qui est déjà possédé par les ténèbres. Les ayant fini elle les signa en son nom suivi d'un caché en résine de bougie, frappé du sceau de sa maison qu'elle dit avec sa bague. Et laissa les lettres telles quelles sur son bureau et alla à son tour se coucher.

      La date/heure actuelle est Lun 15 Oct - 20:54